Samedi 26 Juillet

Écluse de Charbonnière (St-Grégoire) > écluse de Mâlon (Guipry) - 59 km - lever 6h30, départ 8h50.

 Entre Caillebotte et Monet  ( non, ce n’est pas l’étape du jour )

P1040233Petit matin, la brume s’estompe. Nous avons laissé les bateaux à l'eau pour la nuit. Plus que 7 km avant d'atteindre la Vilaine.

P1020045Nous attendons une bonne heure à Rennes, écluse du Mail. Une grosse mémère de péniche à la priorité. Nous sommes pressés d'en finir mais l'impatience est un état d'esprit incompatible avec ce type de cours d'eau ou le tempo est donné par l'éclusier.

P1020044 Tu veux ma photo ?

P1020046

P1040237On quitte Rennes. Quai d’Auchel: l’éclusier, un étudiant, s’emmêle un peu les pinceaux, c’est de notre faute, on lui parle. Bref, malgré le remplissage à gros bouillons le niveau dans l'écluse ne monte pas, il a oublié de fermer une ventelle, le sas se vide et se rempli en même temps. 

P1020049Le beau site du Boël, sa falaise et son moulin. L'éclusier porte un canotier ce qui ajoute à l'ambiance impressionniste du lieu, nous sommes dans un tableau de Caillebotte ou encore Ferdinand Gueldry, j’adore !

P1040238 10 cm de fond au pied du barrage. Ah, si seulement nos bateaux étaient en polyéthylène, on gagnerait un quart-d’heure.

P1040231 Du Caillebotte mais aussi du Monet ...

IMG_0329Alain, Christiane et Renée nous remorquent durant trois heures jusqu'à Messac en dépassant assez souvent la limite des 10 km/h au grand dam des pêcheur à la ligne nombreux en ce week-end ensoleillé. Ces excès de vitesse nous serons profitables: 59 km au compteur ce soir ! La plus longue étape de ce tour de Bretagne. Notre dopage, c’est le gazoil.

IMG_0331Notre vitesse est trop élevée pour prendre une photo des cyprès chauves de Bourg-des-Comptes. Des arbres que je ne croyais pas pouvoir pousser en France. Je repense au figuier de Roscoff que j'avais vu gamin, un autre témoignage du climat particulier de la Bretagne. Alain nous raconte ses pêches miraculeuses en Rance et des bouleversements écologiques occasionnés par le barrage. Avec les deux casiers autorisés, il sort ses 30 homards par saison.

IMG_0325IMG_0323Pont-Réan: la seule écluse du voyage que nous n'auront pas franchie. Une glissière sur notre droite, j'aperçois une porte de slalom en aval, c'est bon signe. Peu nombreux doivent être les kayaks de mer à avoir emprunté ce raccourci. Et hop, 18 minutes de gagnées, c'étaient les deux secondes d'eau vive de notre voyage. Bien que randonneurs, nous jouons la montre sur cette Vilaine si mal nommée mais que nous commençons cependant à trouver bien longue.

P1020054Écluse de Mâlon: la dernière avant Arzal et encore un accueil extra de l'éclusier, celui-ci se nomme Jean-Pierre.

P1040240 La Vilaine fût la première rivière canalisée de France, dès la Renaissance.       Jour suivant >