Dimanche 13 Juillet

Porz Lanvers >  Saint-Hernot - 18 milles - Départ: 10h30 - Arrivée: 13h50 - Pleine mer: 06h18 - Coefficient: 101 - Vent: NW

 Bivouac: on sort le plan B

Aujourd’hui, petite journée: 4h30 de navigation. Les escargots ont fait la vaisselle pour nous durant la nuit, elle est impeccable.

IMG_0105À la mise à l’eau, juste un petit shorebreak à négocier, c'est d’ailleurs signalé dans le topoguide.    

IMG_0106Cap plein Nord pour traverser la Baie de Douarnenez. Grrrrr ! le vent tourne 1h avant l’arrivée, on l’a maintenant dans le nez. J’ai mal à l’épaule, la tête de l'humérus; c’est d'avoir dormi sur le côté dans une mauvaise position. Rajouté à cela les creux d’un mètre plus le vent, nous tirons finalement au plus court et zappons le rendez-vous à l'Île de l’Aber avec Guy et Véronique. Dommage.

IMG_0111Vu le fort coef, j'avais prévu de ne pas bivouaquer au Cap de la Chèvre, les plages étant noyées à pleine mer. On sort le plan B: coup de fil à Jérôme, un copain de Phil et Laurent qui viendra nous rejoindre en voilier à la Pointe de Saint-Hernot avec Christelle et leur fils Noé. Ils sont de Morgat tout près d’ici. Les kayaks seront remontés le plus haut possible au pied de la falaise, l'étroite bande de gravier sera réduite à 1,5m cette nuit et nous dormirons sur le bateau.

P1040032La côte Bretonne ne cesse de nous étonner. L’ambiance est ici méditerranéenne, les fougères et l’anorak en plus. 

P1040037Nous rejoignons le bateau avec l’annexe, un canoé gonflable. Non malheureusement, le bateau de Jérôme, ce n'est pas celui-ci.

P1040041Le cook, la cookesse et le petit cooky ce sont défoncés: poulet au vinaigre, riz, tiramissu au Nutella, vin bio mais avant tout ça: rhum guyanais La Belle Cabraise, hips!

P1040047 

Tant de boisson fait travailler les reins: une main pour le vaisseau, l'autre pour la vessie.

 Lecteur, si tu as réussi à tenir jusqu’ici, tu as droit à une blagounette de Jérôme:

C'est un type qui se balade au zoo et qui passant devant la cage des singes, alors qu'il mange des abricots, décide, malgré l'interdiction de nourrir les animaux de lancer un abricot à ces charmantes bêtes. Un singe s'approche, attrape l'abricot, l'ouvre, s'enfile le noyaux dans le derrière, le ressort, le remet dans le fruit et le mange. Le type est totalement interloqué, et décide de renouveler l'expérience histoire de voir si ce n'est pas un effet d'optique. Non, le singe recommence son manège.Le gars insiste plusieurs fois et à chaque fois, même chose de la part du primate. À ce moment là, le gardien du zoo arrive et sermonne le visiteur lui disant qu'il devrait apprendre à lire. Le type ne se démonte pas et interroge le gardien sur les drôles de mœurs de ses pensionnaires. Le gardien lui répond alors qu'il n'y a rien d'étonnant à cela :

 - La semaine dernière, un visiteur lui a lancé des avocats qui l'ont constipé à mort, alors maintenant, il se méfie, avant de manger n'importe quoi il vérifie que ca passe...      Jour suivant >